Poursuite du développement de l’armée

armée photo

L’armée suisse et l’AEM
Le projet actuel de réorganisation de l’armée suisse s’intitule “Poursuite du développement de l’armée” (WEA). L’AEM sert à accroître l’état de préparation des forces armées, à améliorer la formation et l’équipement et à renforcer l’ancrage régional des forces armées. L’AEM permettra à l’armée de continuer à l’avenir à défendre et à protéger efficacement la Suisse et sa population contre les menaces et les dangers modernes, d’apporter un soutien optimal aux autorités civiles en cas de besoin et de contribuer à la promotion internationale de la paix.

Depuis le 1er janvier 2018, l’Armée suisse est en phase de mise en œuvre des mesures d’amélioration adoptées dans le cadre du projet. L’expression “développement des forces armées” n’est actuellement utilisée que dans le cadre de la réorganisation en cours. L’armée suisse continue de porter la désignation “Armée suisse”. L’armée suisse n’en est qu’au début du processus de mise en œuvre et aura progressivement atteint l’éventail complet des services prévus par le WTG d’ici fin 2022.

Les quatre points clés du WTG sont les suivants
1. une meilleure préparation
Un nouveau système de réserve gradué permet de déployer des troupes entièrement équipées à l’arrêt et de les déployer rapidement, même en cas d’événement imprévu.
Des formations de milice nouvellement désignées avec une forte volonté de compléter et d’appuyer les troupes déjà déployées.
Pour la réintroduction par l’armée d’un système de mobilisation.
2. une formation plus efficace des cadres
En mettant davantage l’accent sur une formation en gestion plus efficace, les futurs gestionnaires complètent à nouveau une école de recrues complète (durée de 18 semaines).
L’ensemble de l’école de recrues et l’obtention complète du dernier rang au sein d’un service pratique vise à acquérir une expérience précoce et importante du leadership.
Extension des cours préliminaires de gestion à une semaine afin de renforcer les compétences de gestion et d’améliorer la formation à la gestion en général.
3. équipement complet
La réduction de la taille des forces armées et la réaffectation du matériel permettent de disposer d’équipements complets, en particulier pour les services d’appui aux autorités civiles et les services de base.
Les formations de milice à haut niveau de préparation sont rapidement équipées de matériel réservé dans les centres logistiques de l’armée ou dans leurs antennes.
4 Ancrage régional
Les autorités civiles sont soutenues de manière rapide et flexible par les divisions territoriales ; elles assurent des opérations de secours, de sécurité et de soutien en cas de catastrophe ou, en cas d’attaque militaire, assument également des tâches de protection et de sécurité (lien avec les cantons).
Le renforcement des divisions territoriales par des troupes organiquement subordonnées (un bataillon d’état-major, quatre bataillons d’infanterie, un bataillon de génie et un bataillon de sauvetage) et la possibilité de nouvelles allocations.